“A vrai dire, toute perception est déjà mémoire. Nous ne percevons, pratiquement, que le passé, le présent pur étant l`insaisissable progrès du passé rongeant l`avenir.”

                                                                                                                               -Henri BERGSON-

 

L’artiste prend quotidiennement des photos de son visage depuis 2009. Ensuite,il moule son visage ou une partie de son corps avec un treillis métallique. L’application de bandes de plâtre sur ces moulages est répétée. Dans le travail terminé, la mémoire d’un instant est laissée au texte. Le travail de l’artiste est une série de répétitions sans fin. 

Dans cette deuxième exposition, ses travaux sont mis sur la scène de la photographie. La mémoire du passé, si difficile à retenir, est représentée sur les photos.

Quel genre de témoignage la mémoire personnelle laisse-t-elle dans les objets comme des boîtes aux lettres, des poubelles, des murs, des arbres, des rues ?

 

L’artiste nous pose des questions. « Qui sommes-nous ? » « Que vivons-nous ? »

 

 

“순수한 현재는 미래를 먹어가는, 과거의 붙잡기 어려운 진행이다. 사실은 모든 지각은 이미 기억이다.” 

                                                                                                                                            –앙리베르그송- 

 

작가는 2009년이후 자신의 얼굴을 매일사진으로 기록한다. 얼굴을 혹은 신체의 일부를 철망으로 찍어낸다. 그 위에 석고붕대를 바르는 작업을 반복한다. 완성된 작업에 순간의 기억을 텍스트로 남긴다. 작가의 작업은 끝나지 않은 반복의 연속이다.

이번 전시회에서는 이작업들을 사진이라는 무대속에 담았다. 과거의 붙잡기 어려운 기억들을 사진속에 연출하였다. 개인의 기억은 `우체통, 쓰레기통, 벽, 나무, 길` 이라는 무대에서 어떤 기록으로 남을까?”

 

작가는 우리에게 질문을 남긴다. `우리는 누구인가?` `우리는 무엇으로사는가?`

©  2 0 1 9  G A L E R I E   P H D

LOGO PHD_06_BLEU_WEB.jpg
1 2   A V E N U E   DE   C H A M P A U B E R T   7 5 0 1 5   P A R I S
  • Instagram